Nichoir à troglodytes

Protection des Troglodytes

 

De la famille des Troglodytidés, le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) est bien connu des jardiniers pour son caractère vif et joyeux, ses parties de cache-cache entre les rameaux et pour son chant plein d'entrain, un gazouillis terminé en trilles.

Il est présent partout en Europe, en Amériques du Nord et en Asie et aime les buissons, les haies, les branchages bas des forêts, des parcs et des jardins.

Le menu du Troglodyte mignon se compose essentiellement d'insectes, d'araignées, de mites, de mouches. Son bec long et pointu lui permet de les attraper dans les interstices des troncs.

Dès le mois d'avril, le mâle entreprends la construction de quatre à cinq nids dont un seul sera choisi par la femelle qui y pondra cinq à sept oeufs. La couvaison dure une quinzaine de jours et les oisillons sortent du nid quinze à dix sept jours après leur éclosion.

Le nid en forme de boule est constitué de mousse, de plume et de cheveux et peut être être trouvé à faible hauteur entre deux racines, deux branches, dans une cavité ou dans le creux d'un tronc.

Le troglodyte trouve hélas de moins en moins de possibilités de nidification naturelle dans nos jardins (si) bien entretenus !

Accept

By continuing your navigation, you accept the use of cookies or similar technologies, including third-party partners for the dissemination of targeted advertising and content relevant to your interests.

In order to continue to improve the protection of your personal data, we have updated our privacy policy. Learn more